Nordistes/Sudistes

Source : Témoignages

Belligérants

États-Unis d’Amérique

(Nordistes)

États confédérés d’Amérique

(Sudistes)

Commandants

Abraham Lincoln
Simon Cameron
Edwin M. Stanton
George McClellan
Ulysses S. Grant
William Tecumseh Sherman
Ambrose Burnside
Joseph Hooker
George Meade
William Starke Rosecrans
Philip Sheridan
• Winfield Scott Hancock

• Jefferson Davis
• Leroy Pope Walker
• Judah Benjamin
• George Wythe Randolph
• James Seddon
• Robert Lee
• Joseph Johnston
• Albert Sidney Johnston †
• Thomas Jackson †
• James Longstreet
• Braxton Bragg
• John Bell Hood
• Pierre Gustave Toutant de Beauregard
• Jubal Anderson Early
• Nathan Bedford Forrest

Forces en présence

2 200 000 hommes

1 064 000 hommes

Pertes

110 000 morts au combat
360 000 morts au total
275 200 blessés

93 000 morts au combat
260 000 morts au total
137 000 blessés

Bilan

Source : Livres documentaire : « Histoire Vraie – Martin Luther king »

En 1861, onze Etats du Sud de l’Amérique (sur les 34 qui existaient) proclament leur indépendance en réaction à l’élection d’Abraham Lincoln, le nouveau président, opposé à l’esclavage. Pendant quatre ans, les armées du Nord (les Nordistes), commandées par le Général Grant, s’opposent aux troupes Sudistes du Général Lee. Le conflit causa la mort de 617 000 soldats et civils. La Guerre prit fin le 9 Avril 1865 par la victoire des Nordistes. Lincoln peut enfin réunifier le pays et abolir l’esclavage. Quelque jours plus tard, il est assassiné sauvagement au couteau et revolver par un partisan sudiste du nom de John Wilkes Booth, alors qu’il assiste à une représentation d’une pièce de théâtre à Washington.

Gravure de Currier and Ives (1865)

De gauche à droite : Henry Rathbone, Clara Harris, Mary Todd Lincoln, Abraham Lincoln et John Wilkes Booth.

Source de l’image : fr.wikipédia.org

Au coeur de la Guerre

Source : Au coeur de la Guerre

Bataille (Lieux)

Période

Commandant confédéré

Commandant

de l’Union

Forces confédérées

Forces

de l’Union

Vainqueur

Bataille de

Fort Sumter

(Charleston, Caroline du Sud)

12 et 13 avril 1861

Général Pierre Beauregard

Major Robert Anderson

500 soldats

80 soldats

Victoire des confédérés

Bataille de Chickamauga

(en Géorgie)

1820 septembre 1863

– Braxton Bragg
James Longstreet

– William

Rosecrans
George Thomas

66 000 hommes

56 965 hommes

Victoire de la Confédérés

Bataille de la Wilderness

(Virginie)

5 au 6 mai

1864

Robert E. Lee

Ulysses S. Grant

61,025

101,895


Indécis

Bataille de Nashville

(Tennessee)

15 décembre- 16 décembre 1864

John Bell Hood

George Henry Thomas


30000 hommes

55000 hommes

Victoire de l’Union

Première bataille de Bull Run

(en Virginie)


21 juillet 1861


Pierre Gustave Toutant de Beauregard
– Joseph Johnston

Irvin McDowell

34 000 hommes

35 000

hommes

Victoire de la Confédération

Jefferson Davis

Source : Jefferson Davis

Jefferson Davis est né le 3 Juin 1808 dans le comté de Fairview. Il quitte rapidement le Kentucky pour aller s’installer en Louisiane, puis dans le Mississippi. Le jeune homme sera envoyé très tôt dans son État natal, où il aura une éducation variée. Il gagna les élections pour son diplôme et c’est après cela qu’il commence à « flirter » avec Sarah Korox Taylor. Les années passèrent et il mourut le 6 Décembre 1889 à la La Nouvelle Orléans, en Louisiane aux États-Unis.

Jefferson Davis (June 3, 1808 – December 6, 1889) was an American politician who was a Democratic U.S. Representative and Senator from Mississippi, the 23rd U.S.Secretary of War and thePresident of the Confederate States of America during the American Civil War . He took personal charge of the Confederate war plans but was unable to find a strategy to defeat the more populous and industrialized Union . His diplomatic efforts were not recognized by any foreign country, and at home, the collapsing Confederate economy forced his government to print more and more paper money to cover the war’s expenses, leading to more and more inflation and devaluation of the Confederate dollar.

Jefferson Davis par Mathew Brady, vers 1860.

Abraham Lincoln

Source : Wikipédia

Abraham Lincoln est né le 12 février 1809 dans le comté de Hardin au Kentucky et mort assassiné le 15 avril 1865 à Washington D.C. Il naît dans une famille modeste de cultivateurs, très religieuse d’un père fermier, Thomas Lincoln et de d’une mère, Nancy Hanks Lincoln. Après son enfance et adolescence sans relief, il apprend le droit grâce à ses seuls talents d’autodidacte et devient avocat itinérant ainsi il se dirigea vers le terrain de la politique. Il devient un homme d’état américain, il fut élu 16eme président des États-Unis et premier président républicain de l’histoire du pays, en novembre 1860 et en novembre 1864. Suite à son élection de 1860, il provoque la guerre de sécession contre les états du sud parce que Lincoln est profondément opposé à l’esclavagisme et souhaite son abolition dans les territoires détenus par les États-Unis.

Abraham Lincoln was born on February 12, 1809 in Hardin County, Kentucky, and died on April 15, 1865 in Washington DC. He was born into a modest family of farmers, a very religious farmer, Thomas Lincoln and a mother , Nancy Hanks Lincoln. After his childhood and normal adolescence, he studied law. He became an American statesman and was elected 16th President of the United States and first Republican President in the history of the country in November 1860 and November 1864. Following his election in 1860, he caused the war of secession Against the southern states because Lincoln was deeply opposed to slavery and wanted its abolition in the territories held by the United States

Bilan

Source : Livres documentaire : « Histoire Vraie – Martin Luther king »

En 1861, onze Etats du Sud de l’Amérique (sur les 34 qui existaient) proclament leur indépendance en réaction à l’élection d’Abraham Lincoln, le nouveau président, opposé à l’esclavage. Pendant quatre ans, les armées du Nord (les Nordistes), commandées par le Général Grant, s’opposent aux troupes Sudistes du Général Lee. Le conflit causa la mort de 617 000 soldats et civils. La Guerre prit fin le 9 Avril 1865 par la victoire des Nordistes. Lincoln peut enfin réunifier le pays et abolir l’esclavage. Quelque jours plus tard, il est assassiné sauvagement au couteau et revolver par un partisan sudiste du nom de John Wilkes Booth, alors qu’il assiste à une représentation d’une pièce de théâtre à Washington.

Gravure de Currier and Ives (1865)

De gauche à droite : Henry Rathbone, Clara Harris, Mary Todd Lincoln, Abraham Lincoln et John Wilkes Booth.

Source de l’image : fr.wikipédia.org

Les causes

Sources : Wikipédia, Hérodote, livres documentaires.

Cette Guerre n’était pas, comme le pensent beaucoup de gens, dû à l’esclavage car depuis l’origine des colonies anglaises de la côte Est de l’Amérique du Nord, il y a une opposition culturelle et économique entre les colonies du Nord et du Sud. Économiquement, les oppositions se sont aggravées avec la culture du coton.

Les Etats du sud sont producteurs de coton. Pour produire, ils emploient des esclaves noirs. Le Sud exporte une grande partie de sa production de coton vers l’Europe (surtout vers le Royaume-Uni). Il a besoin de la liberté du commerce pour ne pas mécontenter ses clients britanniques. Les Etats du Nord ne sont producteurs de coton, mais ils disposent d’une main d’oeuvre nombreuse fournie par les vagues d’immigrés européens. Ils veulent développer une industrie textile locale. Pour cela ils doivent la protéger contre les textiles britanniques qui lui font concurrence. Ils veulent donc mettre en place des droits de douane qui découragent les importations britanniques, ce qui mécontente les Anglais. Avec la plupart des taxes douanières collectées dans le Sud puis dépensées au Nord, Le Sud se sentait exploité.

Peu de gens savaient récolter le coton, peu savaient faire marcher les usines ; après la Guerre, l’esclavage ayant été aboli -voir « Bilan »-, la culture du coton était complexe, et au Nord, beaucoup d’hommes ayant été tués à la guerre, il n’en restait plus beaucoup pour faire marcher les machines.

Les Nordistes, qui se nommèrent « l’Union », comprenaient tous les Etats du abolitionnistes et cinq Etats « frontaliers »esclavagistes. Le Nord était dirigé par Abraham Lincoln et le Parti Républicain, opposé à l’expansion de l’esclavage dans les territoires détenus par les Etats-Unis. La victoire de Lincoln aux élections présidentielles de 1860 entraîna la « sécession » des sept Etats du Sud, avant même que Lincoln n’ait pris ses fonctions. Les Sudistes de sept Etats formèrent le 4 Février 1861 les « Etats Confédérés d’Amérique », qui ne reconnaissaient pas Lincoln comme président. Ils élirent comme président Jefferson Davis du Mississippi, ancien secrétaire de guerre -voir « Jefferson Davis »-.

Cette situation ne fut admise ni par le président encore en fonction, James Buchaman, ni par Lincoln. Elle fut à l’origine de la Guerre de Sécession, qui opposa pendant un peu plus de 4 ans les Etats du Nord à ceux du Sud.

Lincoln réussit une brillante manoeuvre politique pour rallier l’opinion. En effet, le problème de l’esclavage faisait réagir les gens, provoquait des émotions, contrairement à l’oppression du Sud par des taxes douanières. L’atrocité du diabolique esclavage masquait la souffrance économique que le Nord infligeait au Sud.